Vincent Hocquet

Vincent Hocquet

Vincent Hocquet, tatoueur, collectionneur de stéréoscopes et View-Master, artiste digital, createur de phenakistiscopes, restaurateur de photo's anciennes, esprit créatif en tous genres, conservateur du musée « t' Krekelhof » et inspirateur des soirées culturelles "de Museumsessies" est l'artiste fondateur de "Beautiful Freak" et "The Fisher King".

En 1996, Vincent débute le tatouage dans son studio, se met à parcourir le monde, travaillant dans des salons de renommée, fréquentant les conventions internationales de tattoos, il progresse et se découvre son style. Le Dotwork géométrique. Il combine les patterns, le Op art, le graphisme ornemental et se perfectionne. Ce qui lui vaudra une renommée internationale.

L'Artwork, est son autre passion... Il digitalise photos, patterns et mandalas dessinés, structures organiques et palettes de couleurs, avec comme résultat une explosion d'illusions optiques, freaky et délirantes. Ils emploie ses oeuvres digitaux aussi pour les transformé en phenakistiscopes et Zoetropes.

Une partie de ces oeuvres sont exposé au "Point of View" est expo permanente basée sur le cinéma, situé au Cinéma Billards à Coxyde.

Vincent se lance à fond dans chaque projet qui croise son chemin.
En 2002, il devient membre de "la petite Résistance" et organise des concerts rock.
En 2008, il rencontre le groupe grunge-rock Just as June, pour aboutir à un projet : "The Drawingsessions".
Il participe à plusieurs réalisations cinématographiques. Ex-drummer, Tango libre et le court-métrage "27".
En 2010, Vincent organise au bénéfice des victimes du tremblement de terre à Haïti, une expo, une vente aux enchères et des concerts de rock.
En 2012, il est l'artiste principal au festival culturel "LO 13".
En 2014, le salon de tatouages devient trop petit pour ces escapades créatives et il se met à la recherche d'un endroit plus approprié. Il découvre le musée "'t Krekelhof", fermé depuis un petit temps. Et il propose à la famille Vandamme de redonner vie à cet endroit enchanté. Vincent veut combiner au sein du musée un studio de tatouage, des expos, un shop et des soirées culturelles. Les propriétaires sont charmés par la proposition et Vincent se retrouve conservateur du musée. Après une année folle remplie de bois, de béton, de peintures, le Beautiful Freak prend enfin possession des lieux en novembre 2015.
En 2017, Beautiful Freak souffle ses 20 bougies et Vincent s'offre le temps de clore cette aventure pour faire place à "The Fisher King".